close

Le Transport à la Demande est-il pertinent en milieu urbain ?

Transport à la Demande urbain

Le TAD est-il pertinent en milieu urbain ? Dans cette série d’articles, nous vous proposons de déconstruire les idées reçues sur le Transport à la Demande (TAD). Idée reçue #3 : “le TAD, c’est pour la campagne “.

Certains acteurs de la ville sont réticents à mettre en place un service de TAD dynamique, considérant que cette solution de déplacement adresse principalement les cas d’usages des zones péri-urbaines et rurales. S’il est vrai que le TAD est une solution particulièrement adaptée aux zones peu dense, sa mise en place n’en reste pas moins pertinente en milieu urbain et ce pour plusieurs raisons. 

Urbain de naissance

Les premières formes de TAD se sont développées dans certaines grandes villes américaines et européennes pendant l’entre-deux-guerres, dans un contexte de crise économique et de pénurie des ressources. On retrouve des traces de leur existence en région parisienne dans les années 1930 sous la forme de taxis collectifs qui proposaient à leurs clients de réaliser des trajets intra-muros en partageant leur voyage avec d’autres personnes pour en faire baisser le prix (Castex, 2017).

En Europe et en Amérique du Nord, les taxis collectifs vont évoluer progressivement vers des formes régulées et réglementées de transports collectifs que l’on va officiellement nommer Transport à la Demande (TAD) par la suite. En France, les premiers TAD, en tant que systèmes organisés et régulés vont ensuite effectivement apparaître puis se développer en région avec les schémas départementaux de transport de 1974, d’où leur réputation de solution de déplacement en milieu rural.

Une solution de déplacement qui intervient efficacement en complément de l’offre de transport conventionnel, peu importe le contexte spatial

Le TAD n’est pas limité à un type de territoire. Au contraire, sa flexibilité, la rapidité de son déploiement et son indépendance infrastructurelle lui permettent de toucher à tous les types de cas d’usage, peu importe leur contexte spatial d’intervention.

De manière générale, le TAD va se révéler pertinent dans tous les cas de figure où l’offre de transport conventionnelle va montrer ses limites. 

  • Quand la demande est trop faible, trop diffuse ou trop inégale, le TAD vient fournir ou compléter l’offre de transport (ex : services de TAD en heure creuse et notamment la nuit principalement destinés aux jeunes, actifs, touristes)
  • Quand l’offre est trop faiblement adaptée aux populations les plus vulnérables, le TAD vient apporter une solution de déplacement, à toute heure, apaisée et adaptée aux populations vulnérables (ex : services de navettes principalement destinés aux seniors, PMR, mineurs).
  • Quand l’offre conventionnelle est saturée, le TAD vient la renforcer “en doublon” sur les “points noirs” du réseau existant ou sur un itinéraire particulièrement demandé (ex : navette aéroport)
Navettes Clam'Express
Navettes Clam’Express à Clamart (92). Équipées de la technologie Padam Mobility, elles facilitent les déplacements en heures creuses en complément du réseau Île-de-France Mobilités existant

Le TAD urbain permet en outre d’apporter des solutions adaptées pour accompagner des politiques publiques spécifiques :

  • Lutte contre les formes d’insécurité rencontrés par certains publics (ex : service de navettes réservés aux femmes)
  • Piétonisation de certains quartiers ou du centre ville (ex: service de navette en rabattement vers/à partir de parkings relais en périphérie)

Plus symboliquement, le TAD urbain permet à une municipalité de marquer son engagement pour la diminution de la part modale des modes non partagés et en faveur d’une mobilité plus intégrée, inclusive, accessible, intelligente et durable.

Permettre de se déplacer la nuit en toute liberté, flexibilité et sécurité, l’exemple de Night Bus

Avec plus de 210 000 habitants, la ville de Padoue (Vénétie, Italie) ne disposait d’aucune solution de transport en commun de nuit. Les bus conventionnels arrêtaient leur service à 21h mettant à mal l’activité nocturne pourtant très développée de la ville. Suite à quelques problèmes de sécurité, la mise en place d’une solution de transport sûre en soirée et la nuit devient une nécessité pour améliorer le bien-être de la population et préserver l’attractivité des campus universitaires qui attirent quelques 60 000 étudiants. 

Pour répondre à ces enjeux, les autorités publiques locales choisissent la technologie Padam Mobility pour opérer un service de TAD urbain nocturne en partenariat avec Busitalia Veneto, l’opérateur de transport urbain local. Le service de TAD Night Bus est créé Il est configuré de manière à apporter une solution pertinente de déplacement qui garantit la sécurité des usagers, le plus souvent jeunes et féminins. Complément du réseau de transport public en soirée et la nuit, le service assure la desserte de tous les hauts lieux d’activité nocturne, même situés en périphérie, offrant une alternative à des solutions de déplacement accidentogène dans un contexte estudiantin souvent festif (scooters, voitures, vélo, etc.).

Night Bus
Flyer promotionnel du service Night Bus (Padoue, Italie)

Le succès de Night Bus est immédiat, notamment auprès des étudiantes. Aujourd’hui, il continue d’enregistrer des performances qui vont bien au delà des prévisions initialement émises : 

  • Plus de 12000 usagers transportés depuis le lancement du service
  • Jusqu’à 2400 réservations par mois 
  • Jusqu’à 2500 téléchargements de l’application par mois
  • Jusqu’à 80% de taux de groupage

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

Idée reçue #1 : “si trop de monde utilise mon TAD, je ne contrôlerai plus le budget “

Idée reçue #2 : ” le TAD est un gouffre financier “.

En savoir plus sur les solutions Padam Mobility