close

Transporter les personnes fragiles vers les centres de vaccination: un défi relevé par le transport public à la demande

campagne de vaccination

La campagne de vaccination qui a débuté vise en priorité les publics les plus fragiles. Ceux pour qui le vaccin est le plus urgent, ceux aussi pour qui la mobilité peut relever du défi. Il s’agit de transporter ces publics sur les lieux de vaccination, lesquels ne faisaient pas partie jusqu’ici des préoccupations principales de ceux qui conçoivent les réseaux de transport en commun.

La région Île-de-France, en collaboration avec les départements, a déployé toutes ses ressources pour faciliter les déplacements de et vers les centres de vaccination. En s’appuyant sur les réseaux départementaux PAM (Pour Aider à la Mobilité) qui permettent aux personnes souffrant d’une invalidité de 80 % et plus de se déplacer dans la région.

En s’appuyant aussi sur son service de Transport à la Demande Dynamique, TAD IDFM. Cette innovation, réalisée conjointement par l’autorité régionale, Padam Mobility et setec a déjà permis à des dizaines de milliers d’usagers de disposer de transports en communs efficaces dans les zones les moins denses de la grande couronne.

Une mise en place ultra-rapide

Flexible, le Transport à la Demande dynamique permet de réserver un trajet entre deux arrêts sans que le véhicule soit contraint de suivre des lignes ou des horaires pré-définis. C’est donc rapidement que l’autorité de transport a pu ajouter des arrêts sur la plateforme de Padam Mobility, pour desservir des centres de vaccination dans la grande couronne parisienne : à Rambouillet, Saint-Rémy lès Chevreuse, Houdan, Melun, Nemours, Lagny, ou encore Pontoise.

Dans l’application mobile, sur le site web ou au téléphone, il suffit de sélectionner ce nouvel arrêt, le réseau de bus s’étant adapté en temps réel. Les interfaces permettent également de préciser si l’usager a plus de 75 ans, catégorie pour laquelle le transport vers un centre de vaccination sera gratuit.

 

Campagne de vaccination

 

Le double système PAM / TAD IDFM mis en place par la région démontre les synergies claires entre le transport public à la demande et le transport adapté aux personnes à mobilité réduite. Le TAD permet d’offrir un service à la fois optimisé pour la collectivité grâce aux algorithmes qui recalculent les itinéraires en temps réel, et de répondre aux besoins particuliers de chaque usager.

 

Cet article pourrait vous intéresser :

Pourquoi les transports publics devraient-ils (plus que jamais) se renforcer malgré la distanciation sociale ?

 

En savoir plus sur la solution de Transport à la Demande dynamique Padam Mobility.